e

LE CHATEAU D’EAU Coisy “LA MARE” inaugurée – article du CP du 27 juin 1992
“Alors que des réparations s’imposaient au Château d’eau, le conseil municipal de Coisy a saisi l’opportunité pour  améliorer le cadre de vie communal.

L’édifice une fois réparé a été dessiné et repeint… Il représente un phare pied dans l’eau proche de la mare ancestrale.

La population s’est retrouvée avec son maire M. DEFLESSELLE et des personnalités pour un remarquable embellissement de cadre de vie.

Quant à M. Fleury, député, il se déclare ravi d’une telle initiative. Il parodie alors avec humour… votre château d’eau ce n’est pas un nez ni un cap, ni une péninsule mais un phare !

Cette sympathique cérémonie marque l’évolution qui accompagne la vie des individus et de nos villages par un besoin d’indispensable d’évasion et d’esthétique.”

 

 

UNE HISTOIRE D’EAU à COISY

Courrier Picard du 18 février 1978

 

COISY : HISTOIRE D’EAU

Courrier Picard du lundi 3 avril 1989

Photo Sapeurs Pompiers  : remplissage sur moto pompe

 

DOUCEUR DE VIVRE à COISY

Extrait duCourrier Picard du 5 juin 1992

Parmi les curiosités naturelles ou architecturales que le canton du Bocage offre aux visiteurs, il en est une toute nouvelle qui va désormais s’imposer, le château d’eau de Coisy. C’est une construction marquant de la première partie du XXe siècle qui a vu pour la distribution de l’eau dans les foyers dans chaque village ces cuves en béton pousser comme des champignons. Fini le temps où l’on puisait l’eau au puits, l’on a vu utile avant toute chose. Tel ce village qui ne s’est pas soucié de grouper église, monument aux morts et château d’eau.

A Coisy, alors que s’imposaient des travaux d’étanchéité à la cuve, datant de 1928 et qu’il fallait ravaler les murs extérieurs et repeindre l’ensemble, le conseil municipal a décidé de joindre l’utile à l’agréable. Plutôt qu’une masse de béton uniforme, ne serait-il pas plus seyant qu’un ensemble harmonieux s’intégrant bien dans le site, attire le regard ?

Pour ce projet d’amélioration du cadre de vie M. Vincent Vasseur, conseiller en architecture en urbanisme et environnement a choisi d’établir une relation avec l’environnement : la mare étant à proximité du château d’eau dessiné comme un phare pied dans l’eau avec ses hublots ouverts sur l’horizon. L’ensemble est peint d’une couleur à dominante bleu….

C’est alors qu’il a été convenu de la pose de lampadaires. Ils sont tous aux couleurs d’un bleu dégradé et complètent l’ensemble de façon harmonieuse…

Coisy s’est mis à l’heure de l’an 2000. Venez voir ça vaut le déplacement !